BIOGRAPHIE

Photo: Matthieu Camille Colin

Né en 1964, Lionel Hoche entre en 1978 à l'école de danse de l'Opéra de Paris, pour rejoindre en 1983 le Nederlands Dans Theater, où il travaille sous la direction de Jirí Kylián, et participe aux créations de nombreux chorégraphes invités.
En 1988, il signe sa première chorégraphie : U should have left the light on pour le Nederlands Dans Theater II, pièce qui sera reprise par la Companhia de Dança de Lisbonne, par la compagnie Nomades et par le Ballet de l'Opéra de Rome.

Il quitte le Nederlands Dans Theater en 1989 pour rejoindre Astrakan, la compagnie de Daniel Larrieu, et participe à ses créations jusqu'en 1991.

En 1992, il débute sa collaboration avec la compagnie MéMé BaNjO et présente Prière de tenir la main courante au Festival International de Danse de Cannes.

Depuis, Lionel Hoche poursuit son travail chorégraphique en créant pour MéMé BaNjO et pour des compagnies de répertoire.
A ce jour, il a réalisé plus de quatre vingt dix pièces pour une trentaine de compagnies, parmi lesquelles : le Ballet National de l'Opéra de Paris, le Nederlands Dans Theater, le Ballet de l'Opéra de Lyon, les Ballets de Monte-Carlo, la Compañia Nacional de Danza (Espagne), la Batsheva (Israël), le Ballet de Zurich, le Ballet National de Finlande, le Ballet Philippines, le Ballet national de Nancy et de Lorraine, le Ballet du Capitole de Toulouse, le Ballet du Grand Théâtre de Genève...

Dès 1988, Lionel Hoche a également entamé un travail de recherche plastique (sculptures, détournements d'objets) et conçoit depuis 1992 la scénographie et les costumes de ses chorégraphies.

Après une résidence de 5 saisons passée à L'Esplanade Opéra-Théâtre de Saint-Etienne de 1998-2002, la compagnie MéMé BaNjO a poursuivi son travail de création et de sensibilisation à la danse contemporaine en résidence, à la Maison de la Musique de Nanterre entre 2005 et 2008, à l’Opéra de Massy de 2010 à 2012 au Centre des Arts à Enghien les Bains 2013 à 2016 et enfin une résidence d’implantation sur deux communes de la Seine Saint Denis : Villetaneuse et Pierrefitte sur Seine de 2015 à 2018. Elle sera en résidence en 2019/2020 à la Commanderie à Elancourt (78) et avec la ville d’Argenteuil (95).
 

Lionel Hoche bénéficie en 1999 d'une bourse à l'écriture de l'association Beaumarchais, et en 2006 d'une bourse d'aide à l'écriture chorégraphique de la DMDTS.

Artiste protéiforme, Lionel Hoche poursuit aussi un travail d’interprète comme danseur, performeur et chanteur, enseigne lors d’ateliers ainsi qu’à Sciences Po depuis 2014.


Lionel Hoche a été promu au grade de chevalier dans l'ordre des Arts et des Lettres au titre de la promotion du 1er janvier 2002 par Catherine Tasca.

  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
  • Black Instagram Icon

© 2019 par Lionel Hoche. Créé avec Wix.com